monarchie britannique

Robes et vieux chiffons de la monarchie britannique

19 septembre 2022 : Près de 2 milliards de personnes suivent l’enterrement de la Reine Elizabeth II. Quand de nombreux spécialistes se demandent quelle sera la future politique monarchique du roi Charles, ces derniers étudient en parallèle des sujets tout aussi profonds : quelle sera la longueur de la jupe de Kate Middleton ? Meghan Markle brisera-t-elle les codes en venant en pantalon ? 

Cette différence de traitement ne peut que nous questionner sur le poids des traditions vestimentaires de cette monarchie somme toute vieillissante. On le sait, la famille royale n’a plus aucune fonction exécutive au Royaume-Uni : elle constitue cependant un vrai pouvoir diplomatique fort pour le Royaume Uni. Invités à de nombreux évènements d’envergure internationale, le Roi Charles et le Prince William voient leurs paroles écoutées sagement quand les tenues de leurs compagnes sont passées au scalpel. Systématiquement. 

Meghan Markle, véritable tête de turc pour certains puristes de la monarchie, avait été incendiée car elle avait porté des ballerines à la sortie d’un événement officiel. Les aficionados de la monarchie y voyaient ainsi une énième provocation de l’Américaine, qui se croyant tout permis (donc ici de porter des chaussures plates), mettait à mal le prestige de la famille royale. Cette différence de traitement médiatique est symptomatique d’un ancien temps. D’un temps où la femme ne pouvait qu’être jugée par la longueur de sa jupe et la hauteur de ses talons. 

Cependant, le propre de la mode est également de véhiculer un message, et une autre icône de la monarchie l’avait bien compris : la regrettée Princesse Diana. Diana Spencer sera toujours une icône mode : tout au long de son passage à Buckingham Palace, elle s’est montré moderne, portant pantacourts et jeans en déplacement officiel. Mais c’est surtout après sa séparation avec Charles que Diana se libère des carcans de la monarchie : robes courtes, couleurs assumées, coupe de cheveux moderne : Diana casse les codes et utilise le vêtement pour faire passer un message au monde entier : elle est libre, et elle fait ce qu’elle veut. 

Ainsi, on peut analyser l’affront supposé de Meghan Markle autrement : en se mettant en ballerines, elle montre qu’elle est tout simplement une femme de son temps, libre et émancipée. Alors, a quand Kate Middleton en perfecto oversize, jean limé et Converse aux pieds ?

© illustration : Cyril Vieira da Silva

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE