En 2009, le danseur et chorégraphe flamand d’origine marocaine Sidi Larbi Cherkaoui et la danseuse flamenca sévillane Maria Pagès s’associaient pour créer le spectacle Dunas.

Sidi Larbi Cherkaoui, qui a fait ses armes aux Ballets C de la B aux côtés d’Alain Platel, cherche grâce à Dunas à tisser des liens entre la danse contemporaine et le flamenco à travers l’histoire commune de l’Espagne et de la Flandre, avec au passage un crochet par le Maroc. Puisant leur énergie créatrice dans cette union des territoires et des peuples à travers les âges et les continents, les deux interprètes recréent dans leur spectacle un lieu hostile et fantasmé, propice à toutes les métamorphoses : le désert, où leur danse peut s’épanouir en toute liberté, entre violence et sensualité. Au son des airs arabes et espagnols interprétés par des chanteurs et des musiciens présents sur scène, Sidi Larbi Cherkaoui et Maria Pagès évoluent au sein de grandes tentures couleur sable, tour à tour chrysalide, liquide amniotique ou linceul.

Désapprendre le flamenco

L’utilisation de la vidéo et des ombres chinoises permet également au chorégraphe de mettre en lumière la lutte des individus face aux obstacles de la vie et celle du danseur face à l’apesanteur et aux limites de son enveloppe charnelle. Comme souvent chez Sidi Larbi Cherkaoui, toutes les ressources du spectacle sont sollicitées pour faire naître une réflexion sur le corps et sur l’esprit mais également sur l’art chorégraphique qui les lie l’un à l’autre et les transcende tous deux. Au cœur de ces dunes vierges où tout peut advenir, Maria Pagès désapprend peu à peu son savoir du flamenco pour donner corps à une danse hybride, convoquant de multiples origines. L’union de ces deux artistes sur scène devient alors un hymne à la création et au dépassement des clivages entre les civilisations et les peuples.

 

Dunas, de Maria Pagès et Sidi Larbi Cherkaoui
Les 15 et 16 juin 2018 à la Maison de la Danse, 8 avenue Jean Mermoz-Lyon 8 / 04.72.78.18.00 / www.maisondeladanse.com

 

Photo © David Ruano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.