Précédée d’un buzz assourdissant et de critiques dithyrambiques dans les media gays et lesbiens (notamment dans Têtu ou sur Yagg.com), Océanerosemarie revient à Lyon présenter son spectacle La Lesbienne invisible.

Les spectateurs stéphanois, qui pouvaient légitimement nourrir des doutes sur le bien-fondé de cette campagne médiatique aussi subtile qu’une division de panzers lancée à toute berzingue sur la Pologne, ont déjà pu se rassurer : lors de sa venue à Saint-Étienne le 27 novembre 2010, à l’invitation du festival de cinéma gay et lesbien Face à Face, Océanerosemarie a recueilli l’approbation unanime du public, qui a pu constater de lui-même que, pour une fois, la hype n’avait pas menti. Oui, La Lesbienne invisible est bien tel qu’on nous l’a vendu, c’est-à-dire drôle et bien fichu, principalement grâce au culot d’une comédienne qui parie, avec succès, sur l’intelligence et le sens de l’autodérision de ses spectateurs.

Car si l’on rit beaucoup, ce n’est pas seulement des préjugés des hétéros, c’est aussi des petits travers de la vie lesbienne (notamment de l’empressement des couples de filles à emménager ensemble…) et de ses stéréotypes (la “gouine à mèche“, la “gouine-qui-tire-la-gueule“, la camionneuse, etc.). Ces messieurs (homos ou hétéros) ne sont pas épargnés et en prennent eux aussi pour leur grade, à grands coups de tirades vachardes et bien senties. Les gays et les lesbiennes ne sont ici ni des victimes, ni des héros, mais des êtres humains ordinaires de qui et avec qui on peut rire. Océanerosemarie n’a pas pour habitude de caresser ses spectateurs dans le sens du poil et n’hésite pas à se moquer, en passant, des particularismes régionaux.

Nul doute qu’à Lyon, elle ne se privera pas d’égratigner sans en avoir l’air nos emblèmes locaux. Et il y a fort à parier que, là aussi, le public, ravi, loin de s’en offusquer, en redemandera.

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Océanerosemarie revient avec "Chatons violents" - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.