Le réalisateur britannique Richard Laxton adapte au cinéma Ronde de nuit, un roman de la papesse de la littérature lesbienne Sarah Waters.

Les romans de Sarah Waters offrent de formidables points de départ pour des adaptations. Atmosphères historiques élégantes, sensuels frôlements des corps féminins, complexité psychologique des personnages, secrets dévoilés… Si Ronde de nuit se déroule dans le Londres de la Seconde Guerre mondiale et non dans l’Angleterre victorienne qui fait d’habitude les délices de la romancière et de ses traductions à l’écran (Tipping the velvet, Affinités…), les ingrédients sont toujours les mêmes, orchestrés selon une construction en flashbacks parfois pesante. N’empêche, Richard Laxton — qui avait précédemment signé un épatant portrait de Quentin Crisp avec An Englishman in New York — connaît son métier et sait illustrer cette histoire d’amours homosexuées sur fond de bombardements.

Ronde de nuit de Richard Laxton (en DVD chez Optimale)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.