D’avril à juillet, Jonathan Peronny présente au Lavoir public un travail de création théâtrale autour des Chroniques de San Francisco d’Armistead Maupin.

Tout d’abord publiées sous forme de feuilleton dans le quotidien San Francisco Chronicle, puis regroupées en six volumes, les Chroniques de San Francisco constituent sans conteste un classique de la littérature gay américaine de la fin du XXe siècle. Brossant le portrait des habitants du 28 Barbary Lane à partir de la fin des années 1970 jusqu’au début des années 1990, Armistead Maupin crée une œuvre légère, joyeuse et parfois foutraque, tout en invitant le lecteur à suivre les évolutions de ces deux décennies et les grandes étapes de la vie de la communauté gay américaine post-Stonewall.

Aux côtés d’Anna (la logeuse transgenre ayant grandi dans un bordel du Nevada), de Michael (un jeune gay à la recherche de l’amour mais bien décidé à profiter des avantages de la libération sexuelle) et de Mary Ann (jeune oie blanche fraîchement débarquée de Cleveland), une large galerie de personnages permet de rendre compte de la complexité de la société américaine, traversant toutes les couches sociales, toutes les sensibilités politiques et toutes les orientations sexuelles. En 2007, dix-huit ans après la parution du sixième volume de la série, Armistead Maupin décidait de lui donner une suite avec Michael Tolliver est vivant (2007) puis Mary Ann en automne (2010) ; un ultime (?) roman, The Days of Anna Madrigal, est paru en anglais en début d’année, avant une très probable traduction en français.

Des Chroniques en série

C’est cette œuvre, à la fois drôle et grave, simple et profonde, que Jonathan Peronny se propose de mettre en scène au Lavoir public. Revenant au caractère sériel des Chroniques de San Francisco, le jeune acteur et metteur en scène a décidé de reprendre le texte d’origine et d’en faire quatre épisodes qui seront joués successivement d’avril à juillet. Chaque épisode devrait se concentrer sur un personnage et le premier, pensé comme un work in progress et prenant la forme d’une lecture théâtralisée, sera consacré à Mary Ann Singleton.

Investissant pleinement les possibilités offertes par un lieu aussi modulable que le Lavoir public, Jonathan Peronny envisage des spectacles reprenant à leur compte les codes de la sitcom, en intégrant la présence du public et de projections vidéos, mais également des éléments de la dramaturgie brechtienne (avec la représentation du personnage d’Armistead Maupin lui-même, extérieur à l’action mais en relation avec les comédiens). Avec cet ambitieux projet, il nous donne l’occasion de (re)découvrir, par le biais du théâtre, le comique et la subtilité d’une œuvre majeure dans la représentation des gays par eux-mêmes.

 

Les Chroniques de San Francisco, le 22 avril (puis le 27 mai, le 24 juin et le 11 juillet) au Lavoir public, 4 impasse de Flesselles – Lyon 1 / 09.50.85.76.13 / www.lelavoirpublic.fr

 

Photos 1 et 2 extraites de la mini-série américaine Chroniques de San Francisco (Tales of the City), tirée des romans de Maupin
Photo 3 : Armistead Maupin © Christopher Turner

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Bobine : Jonathan Peronny, comédien et metteur en scène - Heteroclite
  2.  Justine au Théâtre de l’Élysée l Toulouse Gay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.