En cinq éditions, Écrans Mixtes, festival du film gay, lesbien et queer de Lyon, a su s’imposer comme un événement majeur de la saison culturelle dans la ville qui a vu naître le cinéma grâce à une programmation éclectique et originale, faisant la part belle à l’expérimentation et au patrimoine cinématographique homosexuel, tout en accueillant de nombreuses avant-premières.

Le festival, qui a noué des partenariats avec différentes salles de Lyon et de sa métropole, propose également une riche sélection de documentaires féministes avec le concours actif du Point G, le centre de ressources sur le genre de la Bibliothèque municipale de la Part-Dieu. Sa sixième édition s’attachera plus particulièrement à la production cinématographique hexagonale, avec une rétrospective consacrée au réalisateur Alain Guiraudie, le nouveau film d’Olivier Ducastel et Jacques Martineau (Théo et Hugo dans le même bateau) en séance d’ouverture, le nouveau film d’André Téchiné (Quand on a dix-sept ans) en séance de clôture, une invitation lancée à la cinéaste Catherine Corsini (La Belle Saison, Les Amoureux)… Mais Écrans Mixtes s’autorisera aussi des détours par l’étranger, avec des classiques comme Victor et Victoria de Reinhold Schünzel (1933), The Celluloïd Closet de Rob Epstein et Jeffrey Friedman (1995) ou bien Théorème (1969) de Pier Paolo Pasolini.

 

festival Écrans Mixtes

 

Festival Écrans Mixtes, du 2 au 8 mars à Lyon / www.festival-em.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.