Suite à la tuerie qui a eu lieu au Pulse, une boîte de nuit LGBT d’Orlando (Floride), des rassemblements sont organisés dans plus de 25 villes de France, dont Lyon, Grenoble et Saint-Étienne.

À Lyon, une cinquantaine d’organisations LGBT mais aussi politiques ou syndicales appellent les citoyens à se rassembler ce mercredi à 19h place des Terreaux, pour exprimer leur solidarité avec les victimes de l’attentat d’Orlando et leurs proches.

Dans un communiqué, les organisateurs invitent les participant-e-s à apporter un rainbow flag. En effet, ils « regrett[ent] que de nombreux journaux et politicien.ne.s tentent, aujourd’hui, d’invisibiliser le caractère LGBTphobe de cet attentat ». Dans sa revue de presse de lundi matin sur France Culture, Nicolas Martin relevait ainsi que la quasi-totalité des quotidiens régionaux et nationaux ne mentionnaient pas dans leurs gros titres que le club d’Orlando visé par Omar Mateen était un club gay fréquenté majoritairement par une clientèle noire et latino, « comme si, au lendemain des attaques de Charlie Hebdo, la presse avait évoqué des attentats contre des bureaux… ou après l’Hyper Casher, contre un supermarché ».

L’homophobie occultée ?

Ainsi, la cause profonde de cette attaque semble avoir été peu questionnée par les responsables politiques français-es, à tel point que Christine Boutin (qui qualifiait en 2014 l’homosexualité d’ »abomination« ), exprimant sur Twitter sa « compassion pour les victimes« , se fondait très bien dans la multitude des lisses messages de compassion.

Par ce rassemblement, il s’agit donc de rappeler le caractère homophobe la tuerie d’Orlando. Le communiqué dénonce ainsi « les discours de la Manif pour tous qui condamne cette tuerie alors qu’elle a alimenté, pendant des mois, cette haine à l’encontre des LGBTI et qui reprendra, sans aucun doute ».  En réponse aux discours faisant de l’homophobie un aspect inhérent de l’islam, il invite à ne pas « monter une communauté contre une autre. Discriminé.e.s, stigmatisé.e.s, marginalisé.e.s : nous resterons solidaires de toutes les minorités« . Le rassemblement se veut donc « citoyen et solidaire » afin d’exprimer « tristesse, [… ] colère et toute notre solidarité pour les victimes et leurs proches ».

La Ville de Villeurbanne, quant à elle, a arboré un drapeau américain et un rainbow flag en berne sur la façade de l’Hôtel de Ville (photo).

À Grenoble et Saint-Étienne, des rassemblements sont également prévus, respectivement mardi soir à 19h rue Félix Poulat et ce mercredi à partir de 19h30 place Jean Jaurès.

2 Réponses à “Rhône-Alpes rend hommage aux victimes d’Orlando”

  1. Arlequin trismégiste

    Hommage

    Orlando. Tu verses ta nuit sur un macadam sans complexes,
    Les trottoirs de tes rues titubent d’euphorie,
    La ritournelle enivrante des sexes
    Bruisse entre les seins comme aux soirs de folie.

    Orlando. Tes rires sont cambrés de paillettes,
    Tes transes de filles fauves et de garçons sauvages
    Portent leur désir en amulette
    Et font tourner leurs corps dans un même virage.

    Orlando. Tu portes un arc-en-ciel au creux du bras,
    Des hommes aux tailles minces frissonnent sous tes regards,
    Des chants de femmes aux voix de chat
    Pulsent une joie à faire rougir tous les brouillards.

    Orlando ? Pourquoi t’arrêtes-tu de respirer ?
    Tu t’écroules soudain en cette nuit de juin,
    Tu agonises face contre terre et ta jupe froissée
    Boit tout ce sang qui te goutte des lèvres. En vain.

    Orlando, étendu(e) pâle sous la nue, tu as froid.
    Tu as quarante-neuf trous rouges au côté droit.

    A.T

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Reportage photos : hommage aux victimes d’Orlando - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.