Sucré et automnal telle une écolière puritaine à la rentrée des classes, aussi rapide et bluffant que son changement d’image en icône lesbienne, plus facile à réussir qu’un salto arrière en mini-jupe et chemisier noué, le chutney Spears relèvera vos plats comme un Baby One More Time réveille un dancefloor.

 

Ingrédients :

– 4 poires
– 1 pomme granny
– 2 oignons rouges
– 1 poignée de raisins secs
– 15cl de vinaigre de cidre
– 50g de sucre roux
– 20g de beurre
– 1 bâton de cannelle
– 3 étoiles d’anis
– 1 petit rhizome de gingembre
– 1 pointe de couteau de piment d’Espelette

 

Des raisons de cuisiner en cet après-midi de rentrée ?

La solitude est en train de vous tuer, et vous… Et bien, vous devez bien confesser que vous y croyez toujours, oui, toujours. Vous croyez à qui, déjà ? À Dany, qui vous a largué-e comme un vieux legging à la fin de l’été. Alors, au lieu d’attendre qu’il/elle vous envoie un signe et vous rappelle, occupez-vous l’esprit et sortez vos casseroles.

 

Mise dans l’ambiance :

Allumez votre écran plat sur MTV, montez vos cuissardes en laine et le volume sonore, nouez votre tablier et vos nattes. En une écoute de Baby One More Time, vous aurez terminé de préparer votre chutney Spears. Branchez votre micro-casque (couper des poires en cubes n’est pas incompatible avec la réalisation de la chorégraphie) et sortez votre économe.

 

Préparation :

Épluchez les oignons, les poires et la granny, coupez-les en morceaux et, dans une casserole, faîtes-les revenir à feu vif dans le beurre pendant 4 mn. Baissez le feu, ajoutez le sucre, le gingembre râpé, les raisins, les épices et le vinaigre. Faîtes compoter 40 mn à feu doux. Pendant ce temps, au lieu de consulter votre téléphone toutes les 10 mn comme une collégienne en espérant un signe de Dany, songez plutôt à remuer le chutney de temps en temps et commencez à répéter votre chorégraphie de Toxic. Il est temps d’oublier Dany et d’en finir avec votre image d’éternelle adolescente écervelée : à la fin de la recette, vous aurez l’assurance et le charisme d’une hôtesse de l’air expérimentée en CDI chez Lufthansa.

 

Détente :

Pendant que votre chutney Spears marine au frais, façon Dany que vous avez oublié-e tout l’après-midi, vous avez tout le loisir de profiter de la fin de la journée avant que vos convives arrivent. Prenez le temps de reverser votre argent de poche à une association d’enfants dans le besoin, ou encore de satisfaire votre vieux fantasme de vous raser la tête. À vous de voir.

 

Dégustation :

Ce n’est plus la cloche de la récré qui sonne, ni le bip de votre messagerie, mais bien celle de votre interphone. Vous avez résolument décidé d’oublier Dany, trop toxic. La horde de canons que vous avez invité-e-s devrait vous aider à vous venger. Servez votre chutney sur un chariot, avec aplomb et de la viande froide, avant de vous envoyer tout l’équipage.

 

Photo © Anne Bouillot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *