Le festival Écrans Mixtes rend hommage, à travers deux documentaires, à deux figures héroïques du mouvement queer, peut-être par si éloignées qu’il y semble au premier abord : Marsha P. Johnson et Armistead Maupin.

L’une est morte, l’autre est bien en vie. L’une fut l’icône transgenre du New York des années post-Stonewall (elle fut une des participantes des fameuses émeutes), l’autre est depuis près de quarante ans l’inlassable chroniqueur du San Francisco LGBTQI. L’une était la star pauvre et grandiose de sa communauté, l’autre est un auteur riche et célèbre à travers le monde… On pourrait multiplier les points de divergence entre Marsha P. Johnson (photo) et Armistead Maupin sans dire l’essentiel qui les rassemble : qu’il et elle ont, chacun·e à leur manière, construit notre histoire, en ont modifié le récit.

Deux documentaires, classiques dans la forme comme savent le faire les Américains, mais nourris d’archives et de témoignages, reviennent sur ces deux destins hors normes, sur ces deux figures héroïques du mouvement queer, versant mainstream pour l’un, underground pour l’autre, indispensables tous les deux car complémentaires.

 

The Death and Life of Marsha P. Johnson, documentaire de David France
Jeudi 8 mars à 21h au Lumière Bellecour, 12 rue de la Barre-Lyon 2 / 04.78.84.67.14 / www.cinemas-lumiere.com

The Untold Tales of Armistead Maupin, documentaire de Jennifer M. Kroot
Mercredi 14 mars à 18h et 20h à la Bibliothèque municipale du 7ème arrondissement Jean Macé-Lyon 7 / 04.78.96.48.30 / www.bm-lyon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.