David Bobée, le directeur du centre dramatique national de Normandie-Rouen, qui a récemment déposé une plainte pour injures à caractère homophobe contre une experte de la DRAC d’Île de France, prend d’assaut les scènes d’Auvergne-Rhône-Alpes ce mois-ci.

Tout d’abord, à la Comédie de Saint-Étienne où il vient présenter son adaptation de Peer Gynt d’Ibsen : sur le plateau, une fête foraine désertée suggère la multitude des paysages que traverse le protagoniste en quête de reconnaissance. Comme le souligne Bobée : « Il y a dans Peer Gynt quelque chose de l’épopée pour rien qui me fascine et rentre en écho avec notre temps : le personnage s’agite et se pavane sans que rien de bien concret ou durable n’en sorte, il ne sait que faire de ses victoires, n’apprend rien de ses défaites et, finissant sa vie, il finit la pièce sans qu’aucune morale univoque ou discours éthique soit à dégager et retenir. » Avec ce texte d’Ibsen, le metteur en scène continue de mettre en lumière l’acuité avec laquelle les figures emblématiques du théâtre parviennent à dépeindre la société actuelle, comme il a pu le faire précédemment avec Hamlet ou Lucrèce Borgia

 

Warm au coeur du festival Best of

Ensuite, c’est aux Subsistances de Lyon que l’on retrouve David Bobée, dans le cadre du festival Best of qui accueille des spectacles créés originellement dans le laboratoire artistique des quais de Saône. Il y propose Warm, pièce créée en juin 2008 pour les acrobates Wilmer Marquez et Edward Aleman. Les interprètes sont exposés à deux murs de spots qui produisent tour à tour une lumière dorée ou aveuglante et dégagent de la chaleur, faisant monter la température de l’espace de jeu jusqu’à 45°C. Les deux hommes doivent alors composer avec cette contrainte et ses effets – fatigue, transpiration  – pour réaliser les figures et les portés. Dans cette version de 2018, Béatrice Dalle, avec qui Bobée a collaboré à plusieurs reprises, lit sur scène un texte de Ronan Chéneau, offrant une perspective nouvelle aux acrobaties des deux voltigeurs, et démontrant ainsi la capacité de renouvellement du spectacle vivant, en perpétuelle mutation.

 

Peer Gynt, du 28 au 30 novembre à la Comédie de Saint-Étienne, place Jean Dasté-Saint-Étienne / 04.77.25.14.14 www.lacomedie.fr

Warm, les 29, 30 novembre et 1er décembre aux Subsistances, 8 bis quai Saint-Vincent-Lyon 4 / 04.78.39.10.02 www.les-subs.com

 

© Arnaud Bertereau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.