La troisième édition d’Intérieur Queer se déroulera du 31 octobre au 3 novembre avec comme invité·es notamment Corine, Jennifer Cardini, Barbi(e)turix ou Le Consoeurtium.

Alors que Plusbellelanuit vient d’installer ses bureaux à l’Hôtel 71, l’incubateur de projets culturels géré par Arty Farty à Confluence, les deux collectifs confirment un peu plus leur partenariat avec cette nouvelle édition du festival Intérieur Queer. Déplacé de l’été à l’automne pour toucher un public plus large, l’événement prend cette année principalement ses quartiers dans le sud de la presqu’île lyonnaise et profite du weekend prolongé de la Toussaint. C’est ainsi vendredi 1er novembre à HEAT que se tiendra le Café Queer« espace participatif, ludique autour des questions de genres, d’identités sexuelles et des militantismes » dont le programme n’avait pas encore été dévoilé à l’heure où nous imprimions ces pages. C’est aussi dans ce nouveau food court que le collectif Plusbellelanuit ressuscitera Kinky France, la soirée qui se joue des clichés franco-français avec notamment l’aide des fidèles Bolito et l’homme Seul aux platines. Si la Garçon Sauvage du samedi 2 novembre est délocalisée à Villeurbanne, au Transbordeur, la Sunset Society du dimanche qui viendra clore ces 3 jours et nuits de fête s’installera au Sucre. Entre Jennifer Cardini, Corine, Aubry et le collectif lesbien et féministe Barbi(e)turix, ces deux événements embrassent une programmation éclectique qui devrait faire danser tous les morts et toutes les mortes de la Toussaint. Enfin, on notera la grande nouveauté de cette édition 2019, intitulée Lilith, du nom de la première femme d’Adam, non-issue de sa chair, qui se tiendra le soir d’Halloween au Sucre. Conçue comme une hybridation entre le cabinet de curiosités et le dancefloor, cette soirée fait la part belle au collectif de drags et de club kids lyonnais Le Consoeurtium, ainsi qu’à des artistes internationaux. À noter également un Circuit à travers plusieurs lieux de la ville le 1er novembre qui reste encore bien mystérieux. Après un tel weekend, il y a fort à parier que beaucoup finiront le nez dans les chrysanthèmes, épuisé·es et ébloui·es. 

Lilith, le 31 octobre au Sucre, 50 quai Rambaud-Lyon 2 

Kinky France, le 1er novembre à HEAT, 70 quai Perrache-Lyon 2 

Garçon Sauvage, le 2 novembre au Transbordeur, 3 boulevard de Stalingrad-Villeurbanne 

Sunset Society x Barbi(e)turix, le 3 novembre au Sucre, 50 quai Rambaud-Lyon 2 

www.interieurqueer.eu 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.