OnlyPorn, le festival des cultures pornographiques de Lyon, propose ce mois-ci sa 8e édition, toujours axée vers la pluridisciplinarité. En outre, cette année, la Cicciolina viendra le temps d’une soirée évoquée sa vie d’actrice porno, de chanteuse et de femme politique qui a secoué l’Italie bien-pensante des années 1970 à 1990. 

OnlyPorn s’installe pour une nouvelle édition au Lavoir public, avec un décrochage notable le samedi en deuxième partie de soirée, de 23h à 4h du matin, dans les locaux de l’Hôtel 71 à Confluence. Durant les cinq jours de festival, on retrouvera pêle-mêle une soirée avec la Cicciolina, des performances par les membres du SNAP! (Sex workers Narratives Arts and Politics), un hackathon par le studio de gaming lyonnais brûle. Ou encore une carte blanche à la Quincaillerie moderne autour des CGU de YouPorn. 

Une honorable porn-star
L’année dernière, le festival OnlyPorn a inauguré une nouvelle formule en invitant une gloire passée du X afin d’évoquer avec elle ses souvenirs et d’avoir son point de vue sur les évolutions du milieu porno. Si ce format peut s’avérer audacieux tant le développement des cultures pornographiques alternatives a accompagné au fil des années les luttes LGBT, féministes et queers, il apparaît que le choix de Brigitte Lahaye lors de la précédente édition n’ait pas été le plus judicieux. Les équipes du festival renouvellent néanmoins l’expérience en invitant cette fois-ci Ilona Staller, plus connue sous le surnom de Cicciolina. D’origine hongroise, cette dernière a débuté sa carrière dans les années 70 comme modèle de charme en Italie avant de tourner dans des comédies érotiques et des films pornographiques jusqu’au début des années 90. Mais dès le début des années 80, profitant de sa notoriété, la Cicciolina s’est lancée dans la politique au sein du Parti radical italien, sous l’étiquette duquel elle a été élue députée. Si l’on ne retient d’elle que son personnage de fausse ingénue en nuisette, toujours flanquée de son ours en peluche, dont elle gratifiait les plateaux de TV de chaque côté des Alpes, ou encore son mariage éclair avec l’artiste plasticien américain Jeff Koons, on aurait tort de ne voir dans son engagement politique qu’une blague. L’Onorevole Staller (titre donné aux député·es italien·nes), épaulée par Moana Pozzi, une autre actrice porno italienne, a activement milité pour le droit d’avoir des rapports sexuels en prison, contre la peine de mort et le nucléaire, pour la dépénalisation des drogues, pour l’enseignement de l’éducation sexuelle à l’école et pour de véritables campagnes d’information dans la lutte contre le VIH-sida. Elle a en outre toujours prôné une liberté sexuelle totale et utilisé son corps et sa médiatisation pour bousculer l’hypocrisie du conservatisme bourgeois italien. À n’en pas douter, la Cicciolina aura encore beaucoup à dire sur la situation actuelle.

OnlyPorn, du 12 au 15 décembre au Lavoir public, 4 impasse Flesselles-Lyon 1 / 09.50.85.76.13 www.lelavoirpublic.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.