Après moult rebondissements et incertitudes liés notamment aux contraintes sanitaires, la Préfecture a finalement autorisé un simple rassemblement sur la place Bellecour en guise de Pride de Lyon. 

À cause de l’épidémie de Covid, le Collectif Fiertés en Lutte, en charge de l’organisation de la Marche des fiertés de Lyon, a été contraint de reporter la manifestation de juin à l’automne. Malgré l’incertitude de la situation sanitaire et une polémique au sein de l’association, la date du 24 octobre avait été annoncée.

Cependant, les dernières restrictions gouvernementales contre la propagation du virus ont quelque peu perturbé les projets du Collectif Fiertés en Lutte. Ainsi, les lieux qui devaient accueillir la Quinzaine des fiertés sont pour la plupart fermés. L’équipe du CFL réfléchit à des événements en ligne qui devraient être annoncés au fur et à mesure de leur concrétisation sur la page Facebook de l’association, tout comme ceux qui pourront malgré tout être maintenus in real life.

Enfin, la Pride de Lyon prendra cette année la forme d’un rassemblement sur la place Bellecour, à partir de 13h samedi 24 octobre avec pour mot d’ordre : « Un rassemblement pour nos droits et contre la violence de l’État ». Il ne s’agira donc pas d’une marche à travers la ville comme à l’accoutumée et le Village associatif, jugé trop festif par la Préfecture, n’aura pas lieu. En outre, les participant·es devront respecter les gestes barrières en vigueur et porter des masques. Dernier impératif logistique qui parait compliqué à mettre en place : une jauge de 1 000 personnes sur la place Bellecour devra être respectée. Les entrées et les sorties seront donc encadrées par le CFL.

Rassemblement des fiertés, le 24 octobre 2020 à partir de 13h, place Bellecour-Lyon 2

 

© Schölla Schwarz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.