Constatant des représentations des transidentités lacunaires au cinéma, voire à l’origine de violences à l’encontre des personnes trans, le collectif Représentrans oeuvre à “représenter les transidentités autrement”. 

Souvenez-vous l’an dernier, on vous parlait du documentaire Disclosure, qui se consacrait à la question de la représentation des transidentités. Un enjeu considérable quand on sait que la majorité des individus pensent n’avoir jamais rencontré de personnes trans et donc que les médias, dont le cinéma, façonnent la manière dont ils se représentent les transidentités. Face à ces enjeux et au constat d’un manque d’action de la part du CSA, des personnes concernées ont décidé en octobre 2020 de fonder le collectif Représentrans, qui agit pour offrir une meilleure représentation des transidentités à l’écran.

 

Donner de la visibilité aux personnes trans

Afin de rendre visibles les acteur·rices trans et non-binaires, le collectif Représentrans a constitué un annuaire de ces acteur·rices grâce à une enquête portant sur le #ActoraTrans. Un hashtag qui était né en réponse aux propos de Marie-Castille Mention-Schaar, réalisatrice du film A Good Man, qui estimait alors que les acteur·rices trans “se comptent sur les doigts de la main”. L’annuaire en accès libre de Représentrans, mis en ligne le 31 mars 2021 à l’occasion de la Journée internationale de la visibilité transgenre, compte aujourd’hui plus de 100 profils. Depuis sa parution, l’annuaire a permis à des personnes trans d’être engagées sur des projets et de nombreuses personnes contactent le collectif dans leur recherche d’acteur·rices trans, bien que le collectif souhaite rappeler qu’il ne fait pas office d’agence.Face au succès de cette première enquête sur l’actorat trans, le collectif est revenu le 8 juillet 2021 avec une seconde enquête pour recenser les technicien·nes trans de l’audiovisuel et du spectacle vivant, en s’appuyant sur le constat que les représentations ne se fondent pas uniquement devant la caméra mais aussi derrière, au script, au son, au montage… L’objectif étant d’offrir de la visibilité à l’ensemble des personnes trans du secteur et ainsi de leur garantir un accès à l’emploi.

 

Reprendre le contrôle des récits sur les transidentités

Cependant, cette question de la représentation des transidentités ne saurait se limiter à des enjeux d’effectifs, puisque l’emploi de personnes trans assure l’authenticité des représentations. Il permet de mettre au ban le cis gaze ou “regard cisgenre”, qui comporte de nombreux biais liés à l’absence de vécu, et donc à l’origine de représentations bien souvent non-respecteuses des personnes trans, voire transphobes. Disclosure le montrait déjà, le cinéma engendre une surreprésentation de la violence à l’égard des personnes trans. Or, si celles-ci sont réelles, Gabriel Harivelle, fondateur de Représentrans, estime que ce type de représentation engendre un cercle vicieux. Une idée que reprend Charlie Fabre, cofondateur du collectif, pour qui l’on “entretient un inconscient collectif avec l’art. Or, si l’on est confronté qu’à du négatif, il ne peut y avoir d’attitude positive envers les personnes trans”. Fortes de leur vécu, les personnes trans sont porteuses de ces représentations positives des transidentités, sans pour autant en masquer les violences, mais en les représentant différemment. Notamment en cessant de centrer les récits autour des transitions médicales ou des expériences de coming-out qui ne constituent pas forcément le quotidien des personnes trans. Car comme le collectif le rappelle, ces productions ne s’adressent pas qu’à un public cisgenre qu’il s’agirait de renseigner sur les transidentités, mais aussi aux personnes trans qui ont besoin d’avoir des représentations positives pour pouvoir se projeter dans la vie. Ce qui passe également par le fait de ne pas cantonner les acteur·rices trans à des rôles où leur genre est mis en question.

L’annuaire de Représentrans est accessible en ligne sur representrans.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.