Avec les soirées Unleashed au Drak-Art, le collectif Infrason tente de réveiller l’insaisissable nuit queer grenobloise. 

Pour qui tente d’embrasser d’un coup d’oeil la nuit queer et LGBT+ grenobloise, la cité nichée au coeur des Alpes sait se montrer fuyante et insaisissable. Si les noms de Flöra Délice et du collectif La Cuvette, côté drags, ou ceux de Bernadette, de Move Ur Gambettes et du Collectif Resonance, côté DJing au féminin reviennent souvent, il est plus difficile d’identifier une soirée précise. 

C’est également, depuis la fermeture du George V, le mythique club LGBT+ grenoblois, le constat dressé par les membres du collectif Infrason. Créé il y a cinq ans à Lyon afin d’organiser des événements à l’Annexe, la salle techno de feu l’Imperial, le collectif Infrason, qui réunit entre 20 et 30 personnes, est désormais installé à Paris, avec La Kauzette qui met en avant la scène électro féminine et propose des ateliers de MAO réservés aux femmes, et à Grenoble avec les soirées LGBT+ Unleashed accueillies par le Drak-Art. 

Et si ce lieu n’est pas franchement estampillé LGBT+, cela manifeste la volonté des organisateur·rices de mixer les publics dans le partage et la bienveillance. Pour ce faire, Infrason n’hésite pas à faire appel à des acteurs LGBT+ locaux comme Flöra Délice ou l’association Grenoble Pride Festival, et à mettre en œuvre une véritable politique de réduction des risques, notamment en termes de violences sexistes et sexuelles, grâce à une charte établie en collaboration avec Consentis. 

Coté programmation, Infrason revendique une direction artistique pointue en matière de musique électronique – ils ont d’ailleurs accueilli Trym lors de la Unleashed #4 du 8 octobre dernier – et compte bien profiter de l’effervescence légendaire de la scène électronique grenobloise pour mettre en avant de jeunes artistes locaux·ales émergent·es aux côtés de figures de la scène nationale et internationale. En septembre 2022, les Grenoblois·es ne devraient plus être les seul·es en Auvergne-Rhône-Alpes à profiter des soirées du collectif Infrason, ce dernier préparant un événement à Lyon. D’ici là, il est toujours possible de sauter dans un TER pour rejoindre le cours Berriat en à peine 1h30.

Unleashed #5, le 10 décembre 2021 au Drak-Art, 163 cours Berriat-Grenoble.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.