Dodo
Vortex

“Vortex” et “L’Après-midi d’un foehn” de Phia Ménard au TNG

Plus fuyant encore que la glace avec laquelle elle jonglait dans P.P.P., Phia Ménard prend le vent pour sujet et matière de ses pièces L’Après-midi d’un foehn et Vortex.

l'apres midi d'un foehn phia ménard heteroclite copyright Jean-Luc BeaujaultPhia Ménard développe un travail de longue haleine sur l’identité, la transformation et sur les éléments. Comment jongler avec ce qui nous échappe, se couvrir ou bien se débarrasser de couches de peau afin de faire face à l’adversité ? Ce sont les questions au cœur de deux de ses pièces, Vortex et L’Après-midi d’un foehn.

Dans L’Après-midi d’un foehn, conte chorégraphique pour tous à partir de cinq ans, Cécile Briand, cernée de seize ventilateurs, fait valser dans les airs des marionnettes fabriquées sur le plateau à partir de sacs plastiques.

Reprenant le même dispositif dans Vortex, Phia Ménard se défait de multiples couches de peau, comme d’autant de chrysalides en plastique qui tourbillonnent. Elle se débat au cœur d’un cyclone, faisant l’expérience de la résistance et de l’abandon dans une quête de liberté aussi poétique que physique. Vortex est une pièce sur la transformation, la mutation, qui fait écho au parcours de l’artiste que nous avions rencontrée en 2009 sous le nom et les traits d’un homme, Philippe Ménard. Variation sur l’intime, Vortex apparaît aussi comme une fable universelle sur le rapport d’un être à l’environnement, en l’occurrence le foehn, ce vent qui rend fou. Un élément face auquel, dans la résistance et l’adversité, un individu a l’opportunité de s’exprimer et de se révéler.

 

Vortex et L’Après-midi d’un foehn, du 9 au 18 juin 2016 au TNG, 23 rue de Bourgogne-Lyon 9 / 04.72.53.15.15 / www.tng-lyon.fr

 

Photos © Jean-Luc Beaujault
Photo 1 : Vortex
Photo 2 : L’Après-midi d’un foehn

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.