Dodo
le vent se lève

Avec “Le Vent se lève”, David Ayala jette un regard acerbe sur le monde

Le Vent se lève s’emploie à épingler et mettre en scène les comportements des citoyens-spectateurs dans un monde globalement «idiotisé».

Pour écrire Le Vent se lève, David Ayala s’est entouré d’un collectif d’artistes et de quelques grands noms de la littérature, comme Pier Paolo Pasolini ou le marquis de Sade. Reprenant à leur compte la théorie de la société du spectacle développée par Guy Debord, les actrices et acteurs jettent un regard acerbe sur le monde contemporain et les ravages du l’ultralibéralisme.

 

Du 6 au 10 juin au Théâtre des Célestins, 4 rue Charles Dullin-Lyon 2 / 04.72.77.40.00 / www.celestins-lyon.org

 

Photo © Henri Granjean

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.