Chaude ambiance devant l’Opéra de Lyon ce mercredi soir : entre 21h30 et 23h environ, quelques centaines de manifestants arborant des drapeaux et les sweats roses et bleus de La Manif Pour tous se sont réunis place de la Comédie (Lyon 1er) pour «accueillir» Christiane Taubira.

La garde des Sceaux Christiane Taubira, cible privilégiée des opposants au projet de loi sur le «mariage pour tous», était venue assister à la première de Claude, dont le livret (inspiré d’un roman oublié de Victor Hugo, Claude Gueux) a été écrit par son prédécesseur, Robert Badinter (l’homme de l’abolition de la peine de mort en 1981 mais aussi de la dépénalisation de l’homosexualité l’année suivante).

Pendant une grosse heure, les manifestants (essentiellement des jeunes, plutôt BCBG), recourant pour certains à des fumigènes, ont joué au chat et à la souris avec les forces de l’ordre postées devant le bâtiment pour tenter de deviner par quelle issue la ministre de la Justice allait en sortir, courant de la place de la Comédie à la place Louis Pradel et du quai  Jean Moulin à la rue Joseph Serlin, dans un quartier où les bars et les commerces gays et lesbiens sont nombreux.

christiane Taubira manif pour tous opéra de lyon

«Libérez Taubira !»

Ils ont également temporairement bloqué deux voitures aux vitres fumées, supposant que Christiane Taubira se trouvait à l’intérieur. Bien décidés à ne pas relâcher la pression sur le gouvernement après la grosse manifestation de dimanche, ils ont raillé la ministre aux cris de «mais elle est où, mais elle où la TAU-BI-RA ?» ou encore «libérez Taubira». Ils ont aussi repris le fameux «première, deuxième, troisième génération : nous sommes tous des enfants d’hétéros !», déjà entendu dans la bouche des opposants au kiss-in organisé en mai 2010 devant la cathédrale Saint-Jean (et lui-même une parodie d’un slogan de SOS Racisme datant des années 80). Autres cris du cœur entendus sur place : «casse-toi, Taubira !», «Taubira, démission» et le classique «Taubira, t’es foutue, les Français sont dans la rue !».

Peu avant 23h, la ministre a fini par sortir sous bonne escorte des forces de l’ordre et les organisateurs ont ensuite rapidement enjoints les participants à se disperser.

 

Photo de Une © Éric Walter

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Interview d'Olivier Py - Heteroclite
  2.  Mariage pour tous, Carmen, Claude : Olivier Py dit tout ! - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.