Pour cette saison 2015-2016, le Théâtre des Célestins nous promet une programmation dense et variée. Avec ses différentes créations et ses collaborations avec des compagnies du monde entier, il met en avant cette volonté de diversité.

Les créations seront à l’honneur cette saison : la co-directrice des Célestins Claudia Stavisky mettra en scène Les Affaires sont les affaires d’Octave Mirbeau (du 1er au 26 mars et du 3 au 7 mai 2016). Auteur pamphlétaire et anarchiste, Mirbeau écrit cette pièce en 1903. Et l’œuvre s’avère visionnaire : sa vision critique de la financiarisation du monde et du développement de la société capitaliste font écho à des problématiques encore très actuelles. Comme le souligne Claudia Stavinsky, la pièce « aurait pu être écrite avant-hier« .

Théâtre des Célestins saison 2015-2016 Lyon

Autre création, Le Songe de Sonia (du 20 au 23 octobre mais aussi du 15 au 16 octobre et du 3 au 7 novembre) sera présenté dans le cadre du festival Sens Interdits (du 20 au 28 octobre 2015). Mis en scène par la metteuse en scène russe Tatiana Frolova, ce drame est une adaptation libre de la nouvelle Le Rêve d’un homme ridicule de Dostoïevski. En évoquant le thème du suicide, Tatiana Frolova pointe du doigt le coupable intemporel : « une situation politique négative à l’égard de la population« .

Également présenté dans le cadre du festival Sens Interdits, Hate Radio (du 22 au 24 octobre 2015) est une pièce écrite et mise en scène par Milo Rau. L’intrigue se déroule pendant le génocide rwandais, entre avril et juillet 1994. Dans un studio de radio, les animateurs appellent au meurtre de masse sur un ton léger et humoristique. Le spectacle s’articule autour de la question de la banalisation de la violence, une thématique rebutante qui peut pourtant aisément s’immiscer dans notre vie quotidienne.

Shakespeare, Koltès et Ravenhill au programme

Du côté des coproductions, le Théâtre des Célestins accueillera le spectacle Le Roi Lear (du 25 au 28 novembre 2015), qui fera avant cela l’ouverture du Festival d’Avignon 2015. Pour ce Roi Lear, Olivier Py a fait le choix d’une adaptation « courte » (2h45 environ), à rebours de ses habitudes, et ce afin de se rapprocher du texte anglais original, puissant et dynamique.

Bernard-Marie Koltès s’invitera aussi aux Célestins pour une mise en scène en collaboration avec le Théâtre national populaire de Villeurbanne. Au programme : Le Retour au désert (du 3 au 11 février 2016), une pièce à part dans l’œuvre du dramaturge messin. Proche du vaudeville, Le Retour au désert s’éloigne radicalement du double monologue laconique de Dans la solitude des champs de coton, présenté en mai 2015.

Pour terminer cette sélection, nous irons faire un tour en Angleterre avec le dramaturge Mark Ravenhill. Cécile Auxire-Marmouget mettra en scène son Piscine (pas d’eau) : un texte trash mais tonique, à la fois morbide et drôle. Basée sur la biographie de la photographe américaine Nan Goldin, la pièce veut critiquer notre vision un peu trop « boboïsée » de la société… Rendez-vous du 3 au 13 février 2016 aux Célestins pour découvrir cette œuvre singulière.

 

Théâtre des Célestins, 4 rue Charles Dullins-Lyon 2
Toute la programmation ici.

 

Photo © Gilles Allonso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.