Aurélie Van Den Daele, à la tête du Deug Doen Group, propose de s’attaquer à la pièce-fleuve de l’auteur américain Tony Kushner, Angels in America.

Texte emblématique du AIDS theater (ou théâtre sur le sida), constitué de deux parties (Le Millénium approche et Perestroïka) et créé aux débuts des années 1990, Angels in America est rarement monté en raison de sa longueur et des difficultés de mises en scène qu’il soulève. On se souvient néanmoins que la compagnie lyonnaise La Toile en a proposé l’année dernière au Croiseur une relecture entre danse et théâtre d’une remarquable efficacité. Le travail d’Aurélie Van Den Daele s’annonce radicalement différent, mais sans doute pas moins intéressant.

Pour la metteure en scène, formé au conservatoire de Clermont-Ferrand puis au CNSAD de Paris, les problématiques de la pièce, telles que l’homosexualité ou le racisme, bien que situées à la fin des années 1980, trouvent encore un écho dans notre société post-mariage pour tous. C’est d’ailleurs pourquoi elle a choisi de représenter sur scène un lieu relativement neutre, sorte de hangar impersonnel où trône un cube de plexiglas, afin de permettre au spectateur de se projeter, mais également pour faciliter les nombreux changements de localisation et la simultanéité des actions qui sont deux des caractéristiques de la pièce.

Une pièce toujours moderne

Le recours à la lumière et à la vidéo permet également de passer des scènes réalistes aux scènes fantastiques, autre difficulté de ce texte qui nous fait naviguer dans les rêves et les hallucinations des personnages (notamment de Prior et de Harper) et nous confronte à la fois à des anges et à des personnalités historiques américaines (telles que Roy Cohn ou Ethel Rosenberg).

Bien que le rapport au sida nous renvoie à une perception datée de la maladie, le discours sur l’individu, sur le groupe, sur l’individualisme et sur les ravages du néo-libéralisme alors naissant (l’action de la pièce se déroule sous la présidence de Reagan) ouvre des pistes de réflexion pour penser le présent d’une étonnante acuité.

 

Angels in America, du 6 au 8 octobre au Théâtre de la Croix-Rousse, place Joannès-Ambre-Lyon 4 / 04.72.07.49.49 / www.croix-rousse.com
Photo © Marjolaine Moulin

 

Hétéroclite et le Théâtre de la Croix-Rousse organisent une rencontre avec Aurélie Van Den Daele en amont des représentations, mardi 4 octobre à 19h au Lavoir public, 4 impasse de Flesselles-Lyon 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.