Forte du succès rencontré par Cannibale la saison dernière au Théâtre de l’Elysée à Lyon, la pièce d’Agnès d’Halluin mise en scène par Maud Lefebvre, toutes deux membres du Collectif X, revient sur les planches de la région.

Créé au Théâtre du Verso à Saint-Étienne par le Collectif X, joué avec succès par deux fois au Théâtre de l’Elysée à Lyon, le spectacle Cannibale est à (re)découvrir au Théâtre de la Renaissance à Oullins et à la Comédie de Saint-Étienne en avril et en mai. Dans cette pièce – la première qu’elle met en scène –, la comédienne Maud Lefebvre dépeint une histoire d’amour et de deuil entre deux personnages masculins. Épaulée par Agnès d’Halluin, autrice associée au Collectif X, elle confronte ses deux personnages amoureux, interprétés par Arthur Fourcade et Martin Sève, à la mort, inéluctable et annoncée, de l’un d’entre eux.

Entre Éros et Thanatos

Dans ce huis-clos qui prend place dans une maison isolée au cœur de la forêt, L’Un et L’Autre (ainsi sont dénommés les deux protagonistes) sont à la fois plongés dans la réalité crue du quotidien et tiraillés par des questions existentielles oscillant entre Éros et Thanatos. En filigrane, la question du cannibalisme, qui donne son titre à la pièce, sert de matrice à une réflexion sur le désir, sur l’attachement à l’être aimé et à son corps, sur l’appropriation de l’autre et sur sa possible disparition.

Si les effluves d’un morceau de viande en train de cuire au début de la pièce font naître des images d’horreur dans l’imaginaire du public, le cannibalisme qu’explore Lefebvre n’est pas celui décrit par Claire Denis dans Trouble Every Day. Il s’agit bien d’un cannibalisme amoureux, mais plus dans la veine du cannibalisme magique tel qu’évoqué par Claude Lévi-Strauss dans son article Nous sommes tous des cannibales (paru en 1993 dans le quotidien italien La Repubblica) que d’un cannibalisme gore.

 

Du 25 avril au 4 mai au Théâtre de la Renaissance, 7 rue Orsel-Oullins / 04.72.39.74.91 / www.theatrelarenaissance.com

Du 23 au 25 mai à la Comédie de Saint-Étienne, place Jean Dasté-Saint-Étienne / 04.77.25.14.14 / www.lacomedie.fr

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Au Théâtre de la Renaissance, les femmes occupent la scène - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.