La marche des personnes trans, intersexes et celles qui les soutiennent : c’est ainsi que se définit l’Existrans, qui se déroulera le 13 octobre à Paris.

 

David Latour, président de l’association trans lyonnaise Chrysalide, y a participé pour la première fois « il y a au moins dix ans » : « C’est une façon à la fois d’être visibles publiquement et politiquement pour faire entendre les revendications de la communauté trans, mais aussi de se retrouver entre associations ou individus qui collaborent généralement à distance. Et pour les personnes alliées, qui représentent environ un tiers des manifestant·es, c’est l’occasion de faire entendre leur soutien ». Il note toutefois qu’« alors que de nombreux Centres LGBTI de toute la France montent chaque année à Paris pour participer à l’Existrans, celui de Lyon n’a jamais fait le déplacement ».

 

Cette année encore, les manifestant·es devraient dénoncer « la main mise de la psychiatrie » sur les parcours de transition. Mais d’autres revendications restent toujours d’actualité, comme un changement d’état civil véritablement libre et gratuit en mairie ou la fin des violences transphobes. Ces dernières, dont les victimes sont commémorées chaque année le 20 novembre par le TDoR (Transgender Day of Remembrance, ou Journée du souvenir trans), ont encore une fois été illustrées cet été par le meurtre, au bois de Boulogne, de Vanessa Campos, une travailleuse du sexe trans et migrante.

 

La marche parisienne est la seule manifestation trans en France : il n’existe pas, comme pour les Marches des Fiertés LGBT, de déclinaisons régionales. « À Paris, nous sommes entre 500 et 1 500, selon les années. À Lyon, Marseille ou Bordeaux, nous serions beaucoup moins et ça en deviendrait dangereux pour notre sécurité physique. Et puis, c’est un travail monumental d’organisation ! » explique David. Militant·es et sympathisant·es de la cause trans convergeront donc cette année encore de toute la France vers Paris ; un groupe Facebook (“Co-voiturages et hébergements pour l’Existrans 2018”) permet d’ailleurs à celles et ceux qui souhaiteraient les rejoindre de s’organiser au mieux. 

 

22e Existrans, samedi 13 octobre à Paris

www.existrans.org 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.