Pourquoi tant de haine envers les tétons féminins ? Mademoiselle Agresse revient sur la censure du clip du groupe lyonnais Venin Carmin par YouTube. La raison : des tétons apparents…

Lorsque Molière écrivait dans Tartuffe « Couvrez ce sein que je ne saurais voir », envisageait-il l’écho que son texte trouverait à Palo Alto ? Nul ne semble plus prompt aujourd’hui que Facebook, Instagram ou YouTube à censurer l’émergence fugace d’une aréole, pour peu que cette dernière appartienne à une femme et ne soit pas collée à la bouche d’un nourrisson. Le groupe de rock lyonnais Venin Carmin vient d’ailleurs d’en faire les frais avec son clip Pure & Alive et a choisi de répondre par l’absurde en proposant une nouvelle vidéo où les seins de tous horizons se multiplient à l’infini. Espérons que les censeurs 2.0 ne traînent pas trop près du char que Dragones et Hétéroclite préparent pour la Marche des fiertés lyonnaise. Ils pourraient leur « venir de coupables pensées ». 

Venin Carmin – Pure & Alive (2nd Censored Version) from VeninCarmin on Vimeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.