Pour sa troisième édition, À l’École de l’Anthropocène s’intéresse aux effets de la pandémie sur les corps et sur le dancefloor avec Wendy Delorme et Vincent Carry, notamment.

Porté par l’École Urbaine de Lyon, l’événement À l’École de l’Anthropocène qui oeuvre à alimenter le débat public, propose une troisième édition en ligne jusqu’au 31 janvier 2021 et reçoit l’écrivaine lyonnaise Wendy Delorme dans le cadre de la Nuit des idées, jeudi 28 janvier. L’autrice du Corps est une chimère et performeuse queer s’entretiendra avec l’artiste et chercheuse espagnole Joana Moll autour de la question des effets de la pandémie sur l’intimité des corps et les relations sociales au cours d’une conférence bilingue qui prendra place à l’Hôtel71 et sera retransmise en direct en ligne. Il s’agira pour les deux femmes de penser les relations dans une société post-pandémique à l’aune des changements induits par les restrictions sanitaires liées au Covid-19.

Politique, le dancefloor ? 

Au cours de la même soirée mais un plus tard dans la nuit, Vincent Carry, directeur d’Arty Farty et fondateur des Nuits Sonores, jouera le local de l’étape face à l’artiste serbe Bogomir Doringer et au DJ et écrivain britannique Dave Haslam. Tous trois s’interrogeront sur la dimension politique du dancefloor à l’heure où les clubs sont contraints de garder portes closes. Ce sevrage imposé de la nuit n’a-t-il pas mis au jour le rôle d’effervescence démocratique porté par les espaces festifs, notamment pour les communautés LGBT+ ?

Corps et pandémie : les effets sociaux du confinement avec Wendy Delorme et Joana Moll, jeudi 28 janvier 2021 de 18h30 à 19h45 en direct sur le site de l’École de l’Anthropocène.

Le dancefloor comme ring politique avec Vincent Carry, Bogomir Doringer et Dave Haslam, jeudi 28 janvier 2021 de 22h à 23h30 en direct sur le site de l’École de l’Anthropocène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.