Notre chroniqueur Didier Roth-Bettoni fouille les archives et les mémoires LGBT+ afin de constituer son Gayphéméride, une histoire LGBT+ au jour le jour illustrée par Marie Hache. Ce mois-ci : Dana International, le Chevalier d’Éon, la Reine Christine…

6 mai 1868 : l’homosexualité apparaît

Dans une lettre au juriste allemand Karl Heinrich Ulrichs, précurseur des mouvements d’émancipation de ce qu’on appelait alors les invertis, le journaliste hongrois Karl-Maria Kertbeny utilise pour la première fois le terme “homosexualität”.

9 mai 1998 : triomphe d’une Diva

Gayphéméride Dana International

 

Avec sa chanson Diva, l’Israélienne Dana International devient la première chanteuse trans à remporter le concours de l’Eurovision. Succès mondial. Elle est une icône. D’aucun·es verront plus tard en elle la préfiguration de la politique de pinkwashing mise en œuvre pour adoucir l’image internationale de son pays.

11 mai 2001 : répression sur le Nil

Amarré au Caire sur le Nil, le Queen Boat est une boîte de nuit gay flottante. Ce jour-là, une descente de police provoque l’arrestation de 52 hommes accusés de « débauche invétérée » et de « comportement obscène”, voire de “mépris de la religion”. D’après les associations de défense des droits LGBT+, les hommes étaient soumis à des passages à tabac et à des examens médico-légaux en vue de « prouver leur homosexualité« . Durant les cinq mois que dure le procès, la presse égyptienne se déchaîne contre eux, publiant leur identité et leur adresse. Malgré les condamnations internationales, le verdict est très lourd : au terme du procès en appel en mars 2003, 22 accusés écopent de peines de trois ans de prison tandis que 29 sont acquittés.

16 mai 1929 : une étoile est née

Lors de la première cérémonie des Oscars, à Hollywood, c’est une actrice discrète et aujourd’hui quasi oubliée qui est couronnée : Janet Gaynor, 22 ans, triomphe pour deux films muets, L’Aurore et L’Heure suprême. Elle obtient une nouvelle nomination pour la première version d’Une étoile est née en 1937, longtemps avant Judy Garland, Barbra Streisand ou Lady Gaga, mais abandonne le cinéma en 1939. Elle se marie trois fois, notamment avec le couturier Adrian, notoirement gay : ce qu’on appelait un Lavender marriage en ces temps où l’homosexualité ne pouvait s’afficher. Mais ses histoires d’amour sont avec des femmes, en particulier les actrices Margaret Lindsay et Mary Martin. Comme le dira le comédien Robert Cummings : “Adrian était le mari de Janet, mais son épouse était Mary.” Janet Gaynor meurt en 1984, deux ans après un grave accident de voiture.

17 mai 1990 : c’est pas une maladie !

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) retire l’homosexualité de la liste des maladies mentales. C’est en l’honneur de cette décision que le 17 mai est devenu le jour de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie. Il faudra attendre 2018 pour que la transidentité soit à son tour rayée de cette liste.

21 mai 1810 : mort d’une chevalière

Au terme d’une vie aventureuse bousculant les genres, le chevalier d’Éon meurt à Londres à l’âge de 82 ans. Navigant entre les identités masculines et féminines, adoptant les tenues de l’un ou l’autre genre, iel fut notamment espion·ne au service de Louis XV auprès de la cour impériale russe, puis diplomate en Grande-Bretagne. Personnage brillant, complexe et sulfureux, iel connaît la gloire mais meurt dans la misère.

Gayphéméride Dana International chevalier d'eon

23 mai 2001 : les queers débarquent

Le sociologue Sam Bourcier importe en France les théories queer en publiant le premier volume de sa trilogie Queer Zones : Politiques des identités sexuelles, des représentations et des savoirs.

30 mai 2013 : en prison !

Le parlement du Nigéria adopte à une loi prévoyant une peine de 14 ans de prison en cas de mariage homosexuel et de 10 ans d’emprisonnement pour les personnes de même sexe affichant publiquement leur relation. Selon le président Goodluck Jonathan, elle « correspond aux croyances culturelles et religieuses » des Nigérians, dont « plus de 90 % (…) sont opposés au mariage entre personnes de même sexe ». Le texte prévoit également que “Toute personne qui fait fonctionner ou participe à des clubs gays, des sociétés ou des organisations pour homosexuels, ou – directement ou indirectement – affiche publiquement sa relation amoureuse avec une personne de même sexe, commet un crime et encourt une peine de dix années d’emprisonnement”. La loi entre en vigueur en janvier suivant.

5 juin 2004 : mariage illégal

Noël Mamère, maire Verts de Bègles, en Gironde, procède au premier mariage homosexuel en France. Neuf ans avant l’adoption de la loi portant sur le Mariage pour tous, et alors que seul le Pacs est ouvert aux couples de même sexe, il s’agit d’un acte illégal et politique porté par les associations LGBT+. L’écho médiatique est énorme, la polémique qui s’ensuit aussi. Trois jours plus tard, Noël Mamère et la députée Martine Billard proposent une loi « clarifiant l’accès au mariage des couples de personnes de même sexe » qui ne sera pas adoptée. Le mariage de Stéphane Chapin et Bertrand Charpentier sera quant à lui invalidé par la justice.

6 juin 1654 : une reine s’en va

Parfois surnommée “la reine garçon” en raison de son goût pour les vêtements masculins (et pour ses amours bisexuelles), Christine, “roi de Suède” selon son titre officiel, abdique au bout de 22 ans de règne. Installée à Rome, cette amoureuse des arts devient un mécène audacieux des meilleurs artistes de son temps jusqu’à sa mort en 1689. Ce personnage fascinant, qui refusa toujours de se marier, a inspiré plusieurs films, le plus célèbre étant La Reine Christine, en 1933, avec Greta Garbo dans son rôle.

© illustrations Marie Hache

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.