Le festival de danse contemporaine BIPOD (Beirut international Platform of Dance) fondé par la compagnie Maqamat, revient pour une 18ème édition à Lyon et à Beyrouth. 

Cette année, le festival sera placé sous le signe de la « désobéissance culturelle » : l’objectif sera de recentrer l’attention sur les artistes et leurs besoins, tout en questionnant les politiques artistiques et culturelles. Le tout dans une programmation riche d’ateliers, performances, vidéos, discussions et partages d’expériences.

BIPOD aux Subsistances

Le premier rendez-vous du BIPOD se fera à l’occasion de la semaine « Open Kraken » des Subsistances. En effet, pour faire vivre le KRAKEN, nouvelle création scénographique de l’artiste syrien Khaled Alwarea, les Subsistances s’associent à des partenaires artistiques locaux et globaux. Parmi eux, le festival BIPOD, qui y proposera trois évènements : une sortie de résidence de la danseuse et chorégraphe italo-libanaise Yara Boustany ; une première création de l’artiste belge Soa Ratsifandrihana, explorant les confins chorégraphiques du groove ; ainsi qu’un concert d’Abaya Road, groupe s’attelant à des remix pop et dansants de classiques des répertoires libanais, syriens et plus globalement arabes.

BIPOD au CND

Le BIPOD investira ensuite le Centre National de la Danse de Lyon, à l’occasion de rencontres avec des danseur·euses, chorégraphes, professionnel·les du spectacle vivant et acteur·ices locaux·ales. Bien que de formes variées, les axes principaux de ces moments d’échange et « conversations », seront la solidarité et le soutien aux artistes. Le BIPOD proposera enfin un Brainstorming/Bodystorming avec la danseuse activiste hollandaise Peggy Olislaegers, pensé comme laboratoire de réflexion pour les artistes et le public autour des questions suivantes : « Que signifie être artiste aujourd’hui? Comment les principales définitions de la qualité, de l’autonomie et du dévouement dans l’industrie des arts de la scène influencent-elles la pratique artistique quotidienne des artistes et des programmateurs ? »

Et afin d’offrir un « cadre culturel pour la pensée créative » à des publics du monde entier, l’intégralité des événements seront diffusés en direct sur la plateforme numérique Citerne.live. 

Du 5 au 7 mai 2022 aux Subsistances, 8 bis Quai Saint-Vincent-Lyon 1. Ainsi qu’au Centre National de la Danse, 40 Ter rue Vaubecour-Lyon 2.

 

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Semaine d'inauguration du KRAKEN aux Subsistances - Hétéroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.