À l’occasion des 10 ans du collectif Plusbellelanuit (PBLN), nous avons demandé à ses membres de revenir sur les temps forts de ce phénomène devenu institution des nuits lyonnaises LGBT.

 

Le Métal Café 
C’est le premier lieu qui nous a accueillis en 2009 et celles et ceux qui étaient là à l’époque se souviennent sûrement d’avoir dévalé les escaliers en colimaçon sur le cul ! PBLN est né peu avant, dans le salon de Chantal La Nuit, mais c’est bien au Métal Café que le collectif a pris son essor, à grands coups d’italo-disco, d’électro, de talons aiguilles pétés et de perruques bon marché.

Strass et paillettes 
L’une des premières soirées sur la péniche du Sonic en 2013 est restée dans les annales, surtout quand Tracy Garett, en string et en perruque, a tout retiré dans une pluie de strass et de paillettes.

Vive La Fête 
En investissant le Sucre, à partir de 2015, nos soirées ont pris un tournant et on a fait venir beaucoup de groupes et de DJs, aux côtés de nos fabuleux résidents, David Bolito et L’homme seul. Monter sur scène avec Vive la Fête, chanter au micro avec Els Pynoo, c’était dingue. Mais on pourrait aussi citer Bagarre (de retour pour les 10 ans), Yelle, Zebra Katz, Mykki Blanco, Faka, Christeene, dOP, Paula Temple, Corine, Sama, Laurent Garnier… 

La fanfare à poil
Lors de la première édition de Kinky France, dont le but est de sublimer avec dérision les contradictions de la culture française, la sono s’est arrêtée en pleine soirée. Tout le monde a cru à une panne. Et puis a débarqué une fanfare, en slip ou sein nu, pour jouer de la musique de bal. C’était tellement improbable que le public était bouche bée.Garcon_Sauvage

Extravaganza
À chaque soirée, on est toujours impressionné par les efforts des participant·es pour être les plus flamboyant·es. L’un des souvenirs les plus drôles, c’est quand Modestie Odieuse de Beauregard – l’une des drags les plus polissonnes qu’on connaisse – est arrivée en… truie pour la GS Animalia.

Les Restos du cœur
L’un des buts de PBLN, c’est de redonner du sens à la fête. En avril dernier, nous avons organisé une collecte de produits hygiéniques à destination des femmes précaires, pour lutter à notre échelle contre la précarité menstruelle et parler de ce sujet encore trop tabou.  

« Vous voulez voir mon cul Garçon sauvage ? » 
Un soir, emportée par l’ambiance, Chantal a lancé cette phrase sur scène et elle est devenue la devise de la soirée. Aujourd’hui les gens la réclament à chaque fête. Ça nous a complètement dépassé. Mais on en est fier·es, car derrière la boutade de régiment, il y a un message et une idée. Celui qu’on doit accepter son corps et ses singularités. Chantal a fait le calcul : elle a montré son cul à plus de 65000 personnes en live !  

L’Auditorium 
Pour célébrer ses 20 ans, le collectif Arty Farty nous a donné les clés de l’Auditorium de Lyon, le temps d’une soirée. C’était fou. On y a fait une soirée dantesque et… on y a été bien plus lubrique que symphonique.Plusbellelanuit Brice Robert

Éléctropicales 
Au fil des années, PBLN a imprimé sa marque et des festivals ou des salles nous ont offert des cartes blanches, comme Nuits sonores pour qui nous avons coprogrammé des scènes, le Badaboum à Paris ou encore le festival Dernier Cri à Montpellier. Au printemps, nous avons mis le feu au festival Éléctropicales, à Saint-Denis de la Réunion. Cela nous a permis de rencontrer la communauté LGBTQI locale, d’avoir des échanges extrêmement enrichissants et de créer des passerelles entre les producteurs du festival et ces associations. 

Frenesy et la bande 
PBLN, c’est avant tout une bande d’ami·es et notre carburant, c’est le rire. Celle qui incarne le plus cet esprit, c’est Frenesy. Depuis 10 ans, elle est le ciment du groupe, celle qui trouve les bons mots pour accueillir les nouvelles et les nouveaux, celle qui déclenche l’hilarité à chaque sortie… bref, on l’aime notre Frenesy ! 

Organigramme : 

Président : Maxence Knepper 

Directrice artistique : Chantal La Nuit 

Noyau dur : Pôl Nawas, les soeurs odieuses de Beauregard, Frenesy, Amanda de La raie, Goldie, Frida Mercury, L’homme Seul, David Bolito, Stéphane Guignard, Cindy Fawcett, Joe La Plante, Arnaud Manuel, Dorian Cessa, Sébastien Poirée, Tracy Gareth.   

Garçon Sauvage Club : Plusbellelanuit fête ses 10 ans, le 7 septembre au Sucre, 50 quai Rambaud-Lyon 2 / www.le-sucre.eu 

 

© Photos : Gaetan Clément, D. Cessa et Brice Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.